mon chinois

Publié le par Elisa

 

 

Le long du fleuve jaune, on ferait bien des lieues,
Avant de rencontrer un mandarin pareil.
Il fume l'opium, au coucher du soleil,
Sur sa porte en treillis, dans sa pipe à fleurs bleues.

D'un tissu bigarré son corps est revêtu ;
Son soulier brodé d'or semble un croissant de lune ;
Dans sa barbe effilée il passe sa main brune,
Et sourit doucement sous son bonnet pointu.


Les pêchers sont en fleurs ; une brise légère
Des pavillons à jour fait trembler les grelots ;
La nue, à l'horizon, s'étale sur les flots,
Large et couleur de feu, comme un manteau de guerre.

C'est Tou-Tsong le lettré ! Tou-Tsong le mandarin !
Le peuple, à son aspect, se recueille en silence,
Quand, sous le parasol qu'un esclave balance,
Il marche gravement au son du tambourin.

Dans ses buffets sculptés la porcelaine éclate ;
Il a de beaux lambris faits de bois odorants ;
Ses cloisons sont de toile aux dessins transparents,
Et la nappe, à sa table, est en drap d'écarlate.

Il laisse le riz fade à ceux du dernier rang ;
Le millet fermenté pour le peuple ruisselle ;
Il mange, à ses repas, le nid de l'hirondelle,
Et boit le vin sucré des rives de Kiang.


Puis, sillonnant le lac, au pied des térébinthes,
Sur la jonque bizarre il se berce en rêvant,
Ou, dans le pavillon qui regarde au levant,
Cause avec ses amis, sous les lanternes peintes.

Tou-Tsong de Louis BOUILHET

mais pour moi ce n'est pas TouTsong mais

" le chinois " 
celui-là.....

Manufacture de fil à coudre 
fondée 1816 par François-Philibert Vrau

 remarquez les détails du costume, et du décor
        on aurait presque envie de le broder
  ;-)
 
       

 voir ici une boîte de la même marque

. . .

Publié dans COLLECTIONS -BROCANTES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

françoise 15/01/2007 17:59

Merci pour ce très beau poème.Dans notre famille la Chine est un pays que nous aimons beaucoup.J'y suis allée 2 fois, mon mari 4 fois ,ma fille aînée 1 fois quant à la cadette elle y a passé 1mois complet en université d'été à Pékin et a accompagné 1 groupe de jeunes.A bientôt   

Marie S 15/01/2007 10:30

j'apprécie le poème,.. et j' admire la boîte pour la beauté du chinois, la vivacité des couleurs, la gaité de l'ensemble....Comme ces contenants étaient splendides ..

Cath 14/01/2007 19:03

Merci de nous avoir fait connaître ce très joli poème et son auteur.
 

magl 13/01/2007 11:33

merci pour ce très joli poème et bon week-end

Brigitte16 13/01/2007 10:18

Très joli poème qui me rappelle mon voyage en Chine ; J'ai visité la cité interdite lorsque Bertolucci y tournait " Le Dernier Empereur" et j'ai vu des figurants se promener entre les palais en costume d'époque comme ce beau chinois .Ta boite est très bien mise en valeur !
Magnfique

Elisa 14/01/2007 19:27

j'ai pu aussi visiter la cité interdite, mais sans  figurant .....dommage