Qui suis-je ?

Publié le par Christine M

 

Elle ne pousse pas dans le sable, mais on l'y trouve

En excellant latin, elle se déline sans décliner.

Après la découverte du pot, gare au ennuis !

Pas girouette, mais beaucoup plus précise

A trente-deux, elle connaît carte à l'appui les points forts de
certains écclésiastiques.

L'ébéniste ne se chauffe pas de ce bois, mais on en trouve dans son atelier

On dit qu'il sont indiens, mais se portent rarement à la boutonnière.

Son prénom lorsqu'elle était belle et qu'elle sentait bon la fleur nouvelle

Habille un flamant ou une crevette

On dira qu'elle vous envoie au diable

Une façon de tailler les diamants

Dans les Alpes, il se repose sur ses lauriers

Un film mièvre et la soirée est à l'eau

Circulaire dans les cathédrales

Comme son teint éblouissant

On en fait de l'essence, de l'huile, du ratafia et des confitures

Pompon ou bonbon mais toujours de même couleur

Ne voit jamais la vie en noir

On dit qu'elle a une odeur suave, qu'elle est ornementale et
que son type primitif est d'un rouge très pâle

 -

-

-

 

Je souligne que le texte est envoyé par Christine M, - les mercis sont pour elle

Publié dans POESIES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
:-)
Répondre
A
jolie ode à la reine des jardins!
Répondre
F
je dois être bizarre mais je ne peux me résoudre à les jeter quand on m'en offre...alors je pense avoir bientot une trés belle collection de roses séchées ;-))) merci pour ce post
Répondre
E
oh les roses anciennes , j'adoreun régal dans le jardin en ce moment 
Répondre
C
Ah!!!! la rose tout un programme!!!
je les aime anciennes  , le feuillage vert foncé, la corolle bien charnues et ororantes !!!
 
 
 
Répondre