Groenland une histoire de fil - broderie etc

Publié le par Elisa

 Groenland une histoire de fil - broderie etc

Où que l'on aille, il y a toujours un fil que l'on croise, que celui-ci soit d'origine végétale ou animale  c'est un plaisir d'en découvrir ses origines, c'est une histoire de passion.

Aujourd'hui , je vous emmène au-dessus du cercle polaire et vous présente la tenue traditionnelle de fête des femmes Inuits du Groenland au Danemark et en Terre de Baffin au Canada.

Vous pouvez agrandir les photos en cliquant dessus.

Vous pouvez agrandir les photos en cliquant dessus.

-Bottes ou cuissardes en peau de diverses espèces de phoques 
Les différentes pièces sont assemblées avec une double couture. 

Les bottes de cérémonie, ont subi une évolution au fil du temps avec au 19ème siècle l'ajout de broderie et de bandes crochetées .

-Short en peau de phoque ou en peau de lièvre arctique ou renard, les peaux sont sélectionnées avec soin, préparées et tannées généralement par les femmes.

-Chemise en tissu avec col brodé 

-Grand collier en perles de rocaille

LES DECORATIONS :

AVITTAT  : technique ancestrale 
fines bandelettes de peau, claires ou brunes puis teintées avec l'introduction des colorants, sont positionnées afin de former des frises géométriques.
 

 Groenland une histoire de fil - broderie etc
 Groenland une histoire de fil - broderie etc
 Groenland une histoire de fil - broderie etc
 Groenland une histoire de fil - broderie etc
 Groenland une histoire de fil - broderie etc

Les PERLES :

Les premières perles étaient fabriquées en os, puis au XVIII siècle avec l'arrivée des explorateurs, baleiniers et marchands, elles étaient troquées.
Avec le temps ,celles-ci ont pris la part belle autour du cou
 des femmes, pour former aujourd'hui un grand collier qui recouvre le buste entier.

On retrouve dans la musique Inuit l'exotisme des mélodies polynésiennes ,ou les pas de danses écossais, héritages des harponneurs débarqués au cours des siècles. Véritables témoignages de l'histoire, les arts et les cultures se sont enrichis, donc rien d'étonnant à voir l'ajout de dentelle au crochet.

 Groenland une histoire de fil - broderie etc
 Groenland une histoire de fil - broderie etc
 Groenland une histoire de fil - broderie etc

Il faut garder à l'esprit que la chasse était et est encore une question de survie ainsi que d'avoir des vêtements chauds et étanches.

Les hommes portent le traditionnel et incontournable anorak souvent de couleur blanche, et des pantalons en peau d'ours. 

 IVALU  :  (tendon en langue Inuit)  le fil

le fil provient des fibres tendineuses des animaux marins. Bien que de nos jours, les femmes utilisent du fil synthétique, aucun n'est comparable au tendon, celui-ci gonfle au contact de l'eau, augmentant l'étanchéité des coutures.

LES COUTURES :

L'aiguille traverse la première pièce et partiellement la seconde, le contraire est fait pour la deuxième couture  afin d' obtenir des points souples, sans aspérité et recouverts par le poil ce qui assure un facteur essentiel pour leur étanchéité.

 Groenland une histoire de fil - broderie etc
 Groenland une histoire de fil - broderie etc

L'AMAUTI : parka des femmes,  un vêtement d'exception.

De la naissance à l'âge d'environ deux ans, l'enfant est blotti contre le dos de sa mère dans l'amaut, la poche pour bébé intégrée, logée sous le grand capuchon. Des épaules volumineuses permettent à la mère de faire passer l'enfant devant pour le prendre ou l'allaiter sans l'exposer au froid. 

                                                                                    Terre de Baffin -  Canada

 Groenland une histoire de fil - broderie etc

Et pour clore cet article, je vais vous poser une devinette :

Huit fois plus chaud que la laine, plus doux que le cachemire, léger, durable et hypoallergénique .
Qui suis-je ?

Réponse :  le QIVIUK   (duvet en langue Inuit)  la laine de boeuf musqué.
Les bœufs musqués font partie des ovins, une espèce entre les moutons et les chèvres aux allures de bœuf primitif. Leur toison très isolante se compose de deux couches, une de longs poils épais et une sous couche de poil-duvet au contact très soyeux. Au printemps le boeuf mue. Dans les élevages on récolte par peignage.

Mosaïque de l'exceptionnel environnement du grand Nord.

Mosaïque de l'exceptionnel environnement du grand Nord.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Magnifique reportage. Mais je ne peux m'empécher de penser à tous ces animaux exterminés : renards, phoques, ours, etc...C'est un monde qui risque de disparaître car l'environnement est détruit peu à peu. Ceci dit, j'admire la beauté des vêtements et le sourire de ces femmes.
Répondre
M
Un tres beau reportage
Répondre
P
Magnifique reportage ,MERCI de nous faire voyager .
Bises
Répondre
B
merci pour ce beau reportage tant pour les photos que pour les explications. :-)
Répondre
M
Merci pour tous les détails , j' apprend que les vêtements sont cousu en fil de tendons , c'est un bel article , je m'abonne avec plaisir à vos articles , j'ai eu l'occasion de broder vos sapins pour une amie lors d'un round robin quilt Merci
Répondre
N
Merci pour le voyage, c'est fabuleux et les détails surprenants comme cette dentelle. Tu as fais un voyage fantastique et c'est gentil de le partager avec nous. Il y aura peut-être une suite.
Je te souhaite une belle journée entre brodeuses, t'embrasse.
Répondre
F
C'est magnifique et ça fait rêver
Le sourire de cette jeune femme est merveilleux ♥
Merci pour le partage
Douce soirée
Bises
Répondre
S
Magnifique, merci pour ce beau dépaysement :-)
Répondre
H
On en apprend des choses !
Le fil qui gonfle à l'eau ,c'est une idée géniale et la laine boeuf musqué si chaude .
Chacun s'adapte à ses conditions climatiques et tout cela avec de belles couleurs .
Les paysages de la mosaïques sont splendides ,alors j'imagine en grandeur nature que tu devais être émerveillée ?
bises
Répondre
C
Que c'est beau ....Merci de nous avoir fait rêver ..
Répondre